L’acquisition par méthode dite de “coregistration” : un réel levier sur le marché français

Une démarche active de l’internaute

Un an après l’entrée en application du RGPD (Règlement Général de Protection des Données), qui oblige les entreprises à recueillir le consentement écrit, clair et explicite de l’internaute concernant le traitement de ses données personnelles, l’heure n’est plus au pré-cochage ou aux incentives. Ce qui compte désormais est la démarche positive et volontaire de l’internaute de fournir ses données, mais aussi de lui donner la possibilité de les modifier ou les supprimer.

C’est dans ce cadre que travaille désormais la collecte de leads en coregistration, un levier d’acquisition non négligeable pour les annonceurs : facile à mettre en place et peu onéreuse, la coregistration permet d’acquérir des prospects ciblés et qualifiés.

Un fonctionnement simple

En naviguant sur le site A, l’internaute remplit un formulaire de nature commerciale en indiquant les champs demandés. Une suggestion apparaît ensuite, avec une phrase d’accroche ainsi que le logo de la marque promotionnée, proposant à l’internaute de s’inscrire à la newsletter du site B en cochant une case. De cette façon, l’annonceur du site B obtient les adresses email opt-in de prospects qui ont manifesté un réel intérêt pour sa marque, et ont donné leur consentement pour être recontactés par la marque, par email ou par téléphone. En fonction des objectifs de l’annonceur, ce dernier exploitera l’un ou l’autre canal : par exemple, la collecte d’emails sera judicieuse dans la phase de génération de leads, alors que la collecte de numéros de téléphone sera plus pertinente dans un souci de requalification. La longueur du formulaire variera également en fonction de ces objectifs.

Ciblage et type de données

En outre, afin d’afficher l’offre uniquement aux internautes en affinité avec la marque, et ainsi qualifier davantage les leads collectés, certaines solutions de coregistration proposent des outils capables d’offrir un ciblage avancé en amont (socio-démographique, géographique…).  Des questions filtrantes viennent affiner le ciblage : on veut savoir si le prospect est propriétaire ou locataire, proposer une liste déroulante à choix multiples, etc.

Les champs collectés pour chaque prospect peuvent être divers, et dépendent du besoin de l’annonceur, mais englobent généralement :  

  • l’email optin ;
  • la civilité ;
  • le nom ;
  • le prénom ;
  • la date de naissance ;
  • le code postal ;
  • l’adresse ;
  • le n° de téléphone.

Ces données sont destinées à s’ajouter soit à une liste de diffusion soit à une base de données type CRM (Client Relationship Management).

L’importance de la phrase d’accroche

La phrase d’accroche qui permet de promouvoir la marque de l’annonceur est limitée en nombre de caractères : il faut donc se montrer à la fois concis et attractif pour communiquer clairement le positioning et l’offre de la marque, et ainsi donner envie à l’internaute de s’inscrire. Elle doit être suffisamment “catchy” pour que l’internaute n’ait pas le temps d’oublier qu’il s’y est inscrit.

Les principaux acteurs de ce marché

Cette méthode est le fruit d’un partenariat noué entre le site éditeur et l’annonceur. Les opportunités pour l’éditeur de proposer ce service sont assez récurrentes :

  • lors de l’abonnement de l’utilisateur à la newsletter du site éditeur ;
  • lors de son inscription à un service ou après un achat en ligne ;
  • lors de l’ouverture d’un compte ;
  • lors de sa participation à un jeu-concours.

Il est important de savoir que deux types de réseaux commercialisent des campagnes de coregistration : 

  1. certains éditeurs (les plus “importants”), cités ci-dessus, qui captent et communiquent des données, généralement “brutes”, à l’annonceur ;
  2. les réseaux spécialisés, des professionnels du marketing digital ayant constitué via une plateforme et une technologie un réseau de plusieurs dizaines de sites. Ce sont des intermédiaires capables d’offrir des conseils pour choisir les sites éditeurs où mener campagne en fonction de la cible, leur organisation, l’automatisation des emails de bienvenue, etc.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels qui disposent d’un large choix d’éditeurs. TimeOne – Performance travaille avec les meilleurs sites du marché dans le domaine de la coregistration. Nous comptons parmi nos partenaires des éditeurs premium, spécialistes d’une thématique ou ayant de grands carrefours d’audience.

En règle générale, la rémunération est établie au coût par lead (CPL), pouvant aller de 0.20€ à 6€ selon les critères et la complexité de l’opération.

TimeOne – Performance se charge de maximiser l’impact de collecte de leads : nous mettons en relation nos réseaux d’éditeurs avec les annonceurs afin d’optimiser les campagnes de coregistration, les mécaniques promotionnelles créés pour collecter du lead, et garantissons des résultats d’acquisition . Contactez notre équipe coregistration dédiée : https://www.timeonegroup.com/.