Le phénomène “e-commerce chinois” sur le marché occidental : implantation et accompagnement

La place prépondérante de l’e-commerce en Chine

Les e-commerçants chinois sont des géants sur leur marché.

La Chine représente le premier marché mondial en matière d’e-commerce. Selon Lengow, en 2017, le chiffre total des ventes e-commerce s’élevait à 1,149 trillions de dollars (1 149 000 000 000 $) en Chine, soit 64,6% des ventes e-commerce totalisées à l’échelle mondiale.

Quand récemment le groupe Alibaba® rachète Koala® en visant le domaine du luxe, la société s’approprie ainsi plus de la moitié du marché en Chine ! En réponse à cela, la place de marché occidentale qui fait fureur de notre côté du globe, la “très célèbre” Amazon, s’est même vue obligée de se retirer du marché chinois.

Là-bas, les commerçants se sont adaptés à l’e-commerce, contrairement aux Etats-Unis et à l’Europe, où c’est l’e-commerce qui a dû s’adapter à la distribution existante.

L’e-commerce chinois exporté en Europe

Vu leur portée intra muros, il était inévitable que les plateformes e-commerce d’origine chinoise s’imposent en Occident. Shein®, Zaful®, Light In The Box®, AliExpress®… Ces e-commerçants désormais transfrontaliers chinois se développent sur le marché, à tel point que passer par ces sites commence à entrer dans nos habitudes de consommation.

Depuis quelques années déjà, ces firmes ont activé une stratégie d’expansion exceptionnelle afin de toucher une cible européenne. A titre d’exemple, nous citerons l’incontournable groupe Alibaba®, qui à la fois a décidé de construire un entrepôt en région parisienne, s’est rendu sponsor sportif de l’UEFA pour l’Euro et la Nations League, et a ouvert sa plateforme aux fabricants étrangers, notamment espagnols, russes, italiens…

Seulement, pour s’implanter avec une telle force, encore faut-il détenir une parfaite connaissance du marché occidental, car il n’y a pas que la langue qui change : on parle de différents canaux de communication, formats, dispositifs, etc. Somme toute, c’est toute l’approche du consommateur, la logique marketing, la manière de toucher ses cibles qu’il faut reconsidérer.

Une stratégie d’accompagnement appliquée à tous les niveaux du tunnel de conversion

En termes de stratégie e-commerce

Il s’agit de mettre l’accent sur la centralisation de l’ensemble des besoins de l’e-commerçant par un seul collaborateur, en l’occurrence un Account Manager, comprenant ses attentes et orchestrant l’ensemble de la stratégie performance. Ce dernier est en mesure de proposer des contacts locaux en Europe entre annonceurs et filiales, avec des équipes multilingues spécialisées sur plusieurs marchés.

TimeOne permet à ses annonceurs asiatiques d’accompagner le consommateur tout au long de son parcours d’achat. Chaque canal contribue à engager le consommateur vers la conversion en diffusant un message adapté

Nous mettons en parallèle à disposition de nos annonceurs Chinois une série d’outils facilitant la compréhension des enjeux du marché français (études de marché, statistiques, infographies, etc.).

En termes de média 

Afin d’atteindre des objectifs de génération de visibilité, de trafic et de ventes, il est essentiel de travailler avec des publishers adaptés et des outils technologiques innovants.

Chez TimeOne, nous déployons des dispositifs spécifiques et adaptés pour promouvoir les offres de nos marchands asiatiques via nos solutions technologiques et des audiences exclusives.

TimeOne accompagne depuis plusieurs années les e-commerçants chinois à se développer sur le marché français. Notre promesse : un accompagnement dédié et premium mis en place pour le développement de leur chiffre d’affaires en France.